bulletin énergétique du 25 Mars 2018

March 25, 2018

Bonjour à tous !!

 

Aujourd'hui un bulletin énergétique qui va traiter de ce sur quoi on a le plus besoin en ce moment, de ce qui ressort le plus de mes séances et du collectif humain : l'apprentissage.

 

 

2018 c'est l'année de l'affirmation, on grandit, on s'assume ; donc pas de place pour le doute. Dommage le plus souvent c'est ce qui ce passe au moment de construire et d'affirmer un changement : on doute.

Le doute aussi est une affirmation, mais en négatif. C'est l'affirmation que ce que je veux mettre en place, je ne sais pas me mettre au centre pour me construire avec. En d'autres termes, au lieu de marcher aux côtés de ma confiance en moi et de mon autorité ; je marche seul en craignant que le monde me fuit.

Dans ces moments là, c'est compliqué d'aller au bout du chemin. Il y a dans le doute ce que j'appelle le doute légitime, ce petit trac, cette seine petite peur qui ne bloque pas et qui au contraire permet de ce dépasser ; de faire de son mieux. Ce doute là est sein car il ne me remet pas en question, il me dit seulement : « pourvu que tout soi aussi bien que je le souhaite » et alors ça me permet de me pousser à aller au bout. Ici j'ai ma confiance et mon autorité qui me poussent.

 

Mais que faire quand je suis dans le changement, quand je suis dans l'apprentissage et que le doute m'écarte de ma voie ?

 

En règle générale, si cela est le cas, c'est que mon pouvoir personnel est mal réglé, mal intégré et que je me décale du but car je place l'enjeu en maître (donc ici je me mets trop de pression) au lieu de le placer en moteur ( ma volonté qui est lié à ma force ) . J'ai donc besoin de ramener l'enjeu à un niveau qui est raisonnable. C'est à dire que je dois mettre l'enjeu à un niveau qui est acceptable pour moi, par exemple, ce qui arrive le plus souvent en ce moment lol : je veux devenir thérapeute (ça pousse comme des champignons!!) .

Si je prends mon exemple personnel mon enjeu était de pouvoir évoluer rapidement, vite et bien parce-que mes perceptions m'en donnaient les moyens. Dès le début j'avais mon enjeu qui était dans la bonne moyenne de ce qu'il doit être pour que cela fonctionne, et il ne m'a fallu que quelques ajustements même si certains étaient d'envergures pour que cela fonctionne correctement.

 

Mais prenons d'autres exemples. Certaines personnes vont avoir dans leur système l'envie de sauver le monde, d'avoir la reconnaissance des autres, et aussi il existe le cas de la personne qui est perdu et qui ne voit pas d'autres issues. Mais on peut considérer que tout peut fonctionner pour atteindre le but : être thérapeute. Là, vous voyez que le but est différent de l'enjeu qui est de sauver le monde, la reconnaissance etc...

 

Si dans mon système, je suis d'accord pour sauver le monde, ou que je recherche du succès pour avoir de la reconnaissance, alors l'enjeu est bien placé et le but normalement, doit être atteint. Si l'enjeu me dépasse cela signifie que soit je me suis mal placé face à l'enjeu, soit que l'enjeu n'est pas à moi, c'est à dire que mon système ne le reconnaît pas et donc qu'il ne m'amènera pas vers ce but. Dans ce dernier cas il y a deux solutions.

Et pour cela je dois aller voir ce qui dans mon identité me constitue pour voir si ma personnalité peut ou non s'adapter à un enjeu qui normalement ne devrait pas faire partie de moi. Des fois c'est seulement parce-que le système n'a pas enregistré depuis la naissance qu'il en avait le droit et donc, il suffit de travailler sur soi pour permettre à cet enjeu de devenir de la volonté pour que le but soi atteint. Dans le cas contraire c'est que je vise un but que mon système ne peut pas me permettre d'atteindre alors je dois l'accepter et partir sur une autre voie qui est plus adapter à ma personnalité.

 

Mais comment travailler la dessus me direz vous bande de petits chenapans que vous êtes !!??

 

Prenons une personne « A » et une peronne « B » avec des perceptions équivalentes. A se fixe comme but de devenir thérapeute et B également. L'enjeu de A est de réussir et de faire en sorte que ça continue de fonctionner pour s'ancrer et ensuite s'épanouir. L'enjeu de B est de s'affranchir des autres et d'arriver à l'indépendance et l'autonomie. Bien.

Maintenant regardons y de plus près. Le but est le même, les perceptions sont les mêmes, mais les enjeux diffèrent quelques peu ce qui est tout à fait normal. Si pour A la réussite fait partie de son identité de départ (comprendre ici son potentiel de vie et non pas ce qui ce réalise effectivement dans sa vie) et que dans son éducation elle a reçu comme information que : la réussite nuit aux autres car ça prive l'autre de ce que tu as. Elle n'arrivera donc pas à exprimer sa réussite.

 

Cela signifie que sa réussite est contrariée par une règle qu'elle a reçu au niveau familiale et peut être aussi sociétale. Ce qui va décaler cette énergie de A et donc elle ne peut plus s'en servir. Il va falloir qu'elle travaille pour ramener cette partie d'elle qui s'est éteinte alors que c'était en elle dès le début. Et pour cela accepter de se relier à nouveau à son énergie en allant par exemple créer du lien avec la règle de son système familial et le sien : au départ on avait « j'aime la réussite + la réussite nuit aux autres = je n'arrive plus à réussir » et on va aller chercher du lien en posant « ma réussite permet aux autres de s'inspirer et de grandir » ce qui pourrait donner : « j'aime la réussite + j’emmène les autres avec moi = je peux réussir.

A peut faire cela car dès le départ elle a ça en elle, elle s'était seulement décalé de ce qu'elle est et en recouvrant une partie de son identité réelle, elle se permet de ce relier à son but sans que l'enjeu ne devienne trop haut pour elle. Donc plus de pression et elle peut aller chercher son but tranquillement.

 

Maintenant passons à B. B n'a pas dès le début dans son identité ni l'autonomie, ni l'indépendance, et son système renvoie sur la solidarité, voir même on n'est rien sans l'autre.

Dans ce cas il faut regarder si le système de B peut ou non accepter l'indépendance et l'autonomie. Si le système est d'accord, on fait le même travail que A. C'est à dire qu'on va aller chercher une énergie qui est au loin pour la ramener dans le système, toujours en prenant soin que ce soit le mon chemin pour elle.

Mais si le système répond non de manière ferme, cela veut dire que B essaie d'aller vers un but avec le mauvais enjeu et qu'il faut donc soit qu'elle s'oriente vers une voie qui lui correspond mieux, soit qu'elle change d'enjeu, notamment en avoir un qui lui ressemble plus, qui soit lus honnête envers elle même si ça fait pas « beau ». Par exemple passer d'un enjeu qui dit « moi je veux aider les autres » à « moi je veux être riche ». Le travail sera le même quand elle sera thérapeute, sauf qu'il la conduira sur une voie constructive au lieu d'une voie sans issue simplement parce-qu'elle a accepté de ce centrer sur le bon enjeu au lieu de ce mentir. Et rien ne l'empêche après de faire évoluer ce schéma si elle le peut et le veut.

Ce qui compte c'est que chacun soit conscient de ce qu'il est au lieu d'essayer de ce mettre sur une voir qui paraît belle de loin (l'herbe est toujours plus verte ailleurs en somme) alors que ce n'est pas le cas pour soi.

Et parfois le système dira aussi qu'on ne pas passer par la thérapie mais qu'une autre voie est plus sympa pour évoluer. Pareil si vous voulez être boucher, banquier, menuisier, prof etc...

 

Pour travailler l’identité chez vous il faut remettre le « jeu » en fonction. Souvent on ne sait pas quoi faire dans la vie, ou on a tout essayé et on ne sait plus. En général c'est que l'enjeu est absent quand on en est là et il faut donc en remettre un. On passe directement au but sans savoir ce que l'on veut réellement atteindre. Je reconnais que ce n'est pas évident.

 

Vous pourriez commencer par faire la liste de vos buts actuels et de les relier ensuite avec des enjeux qui vous semblent être adapter selon vous pour atteindre ces buts. ATTENTION !! Ce qui est dur c'est de ne pas ce censurer, on serait tous tenter de mettre : mon but docteur / mon enjeu aider les autres. Et ça peut être juste !! Mais l'enjeu : je veux être riche, je veux qu'on arrête de me remettre en question ou parce-que je veux être libre, je veux voyager ou je veux sont tout aussi bon même si de prime abord on serait tenter de ce dire : oui mais c'est pas gentil c'est pas altruiste. Là on ne fait pas du politiquement correct ;) on travaille sur le fond !!

 

Amusez à faire ça et ensuite jouez les scènes comme si vous vous mettiez en action, comme dans une pièce de théâtre pour vous habituer à être l'enjeu que vous voulez.

 

Bon courage à tous et passez un super dimanche avec de bons enjeux qui vont vous faire tout péter dans la vie !!! :D

 

Merci à tous !!

 

Eric .

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

November 22, 2017

November 22, 2017

September 9, 2017